Amoureux un jour, parents pour toujours

Au départ, mon site web était destiné à ne recevoir que mes programmes informatiques; c’est sur d’autres endroits du web que j’intervenais en qualité de parent. Avec la mise en ligne de ce blog, je me dis qu’il n’est pas plus mal de placer ici aussi mes impressions sur le sujet.

Je suis, depuis plus de 2 ans maintenant, ce qu’on appelle un parent isolé; un parent qui s’occupe seul de ses enfants. En effet la mère de mes enfants a préféré refaire sa vie à 1000km de notre lieu de résidence mettant fin à une résidence alternée fraichement mise en place.

Mes enfants ont aujourd’hui 6 et 7 ans; ils étaient donc en plein dans la petite enfance au moment de la séparation. Les propos du Dr Berger sont régulièrement reportés sur les forums du web pour dénoncer les effets néfastes de la séparation de jeunes enfants de la figure principale d’attachement (c’est comme cela qu’on appelle la mère maintenant). Remarquez que ce n’est pas mon cas de père ayant la garde qui est visé généralement, mais celui, sans doute plus courant, de la résidence alternée. Quoi qu’il en soit, au bout de deux années, mes enfants sont toujours parfaitement équilibrés (enfin tout au moins autant que moi…)

La résidence alternée est un mode de garde qui consiste généralement à ce que les enfants passent une semaine avec leur père, puis une semaine avec leur mère; en alternance donc. Avant la loi du 4 mars 2002 relative à l’autorité parentale, la garde était globalement accordée à la mère avec pour le père un droit de visite et d’hébergement plus ou moins étendu. Cela allait d’un weekend sur deux et la moitié des vacances (cas classique) à une résidence alternée dans les faits.

Or donc, voila je voulais juste souligner le fait que contrairement à ce que peu annoncer des assocations qui disent s’occuper de l’Enfant d’Abord, la résidence alternée n’est pas une mauvaise chose, et des enfants peuvent très bien s’épanouir auprès d’un parent attentionné, même si celui-ci n’est pas leur mère. Et je connais plus d’un cas de résidence alternée qui se passe à merveille, avec des enfants qui sont bien mieux dans leurs pompes que d’autres ayant des parents non séparés en conflit permanant.

Je vous recommande une association de la région Lilloise bien plus neutre et orientée vers l’enfant cette fois Les Enfants du Dimanche.

2 commentaires pour “Amoureux un jour, parents pour toujours”

  1. Michael dit :

    Salut Paul,

    Les avocats et les juges gagnent de l’argent lorsque les gens se disputent. Il est de leur interet de faire trainer les choses le plus possible et a faire en sorte que les gens se disputent le plus possible sur tout. Il est donc inutile d’ecouter ce qu’ils ont a dire y compris pour la garde des enfants. Leur jugement est biaise par l’appat du gain. Le fait qu’ils soient impossible de divorcer rapidement meme sis les conjoints le souhaitent en ait la preuve irrefutable… Cela ne rapporterai pas assez aux avocats et aux juges rondelets.

    Alors que l’on nous prone l’egalite des sexes depuis des decennies, les juges pronent l’inegalite parentale au profit des meres. C’est totalement absurde. Si une mere a un accident de la route, un cancer, ou subit tout autre fatalite il ne viendrait a l’idee de personne de dire: “cher monsieur, parce que vous etes un homme on vous retire votre enfant car vous ne saurez pas vous en occupe.”. Ils peuvent me sortir toutes les excuses stupides qu’ils veulent comme “Les hommes, vous n’avez pas assez de temps, vous etes carrieristes, etc” c’est injuste et rien ne les excusent de favoriser quasi systematiquement la mere au profit du pere. D’ailleurs combien y a-t-il de meres qui amenent leur garcon a la peche, au rugby, faire de la moto de cross, du ski, a la chasse, aux champignons, etc et combien y a-t-il de peres qui vont aller avec leur fille pour faire je-ne-sais-quoi que seules les filles font en presence uniquement de leur mere ? Un enfant a besoin autant de son pere que de sa mere et il n’appartient pas aux juges et aux avocats de decider systematiquement en faveur de la mere simplement parce qu’ils n’ont pas envie de prendre le temps de peser le pour et le contre. Il est vrai que lorsqu’il s’agit d’un enfant il n’y a pas d’argent a grignotter hormis en laissant trainer les choses a leur profit…

  2. Le Monolecte dit :

    Un enfant a surtout besoin d’être aimé, juste ce qu’il faut pour qu’il puisse s’autonomiser.
    Il peut le faire indifféremment avec ses parents, un seul des deux (qu’importe le sexe), des parents du même sexe, des grands-parents, en fait n’importe quel référent adulte suffisamment équilibré (dans les limites du raisonnable) pour ne pas le traumatiser, capable de l’accompagner, de l’aimer et de l’éduquer. A ce niveau là, il vaut mieux un étranger bienveillant que des parents incapables (pour des raisons diverses et variées) de faire leur job.
    Donc pas de complexe, pas d’idées préconçues : les enfants sont comme nous, particulièrement adaptables.
    Bon courage! :-)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.