eMule vs DADVSI

Je ne pensais pas me prononcer sur le débat concernant les téléchargements sur les réseaux peer 2 peer, et puis finalement je me suis laissé aller à quelques commentaires sur le site de Maitre Eolas.

Pour moi, c’est clair, le problème est purement économique. Le P2P ne fait gagner d’argent à personne, c’est son seul défaut.

01net nous explique combien il est facile de télécharger films, musique and co sur les forums (binaires).

Free propose l’échange de fichier de plus d’1Go … mais à quelle fin ?

Mais tout cela n’est pas grave, c’est une offre commerciale … d’ailleurs les FAI en font les frais :D

La question des droits d’auteur, est loin des préoccupations, j’en suis persuadé !

Ce matin, à Auchan, j’ai vu Kill Bill à 2€; étonné, c’est en saisissant la boîte que je me suis rendu compte que c’était la version VHS, le DVD lui est à 12,99€. C’est pourtant bien la même oeuvre !

A mon avis, entre une VHS toute neuve et un DivX trop compressé, la qualité d’image se vaut…moi je vous conseille d’acheter un kit d’acquisition vidéo et de passer vos VHS à 2€ en DivX en toute légalité ! Enfin tant que le DRM n’est pas rendu obligatoire !

2 commentaires pour “eMule vs DADVSI”

  1. Le Monolecte dit :

    Marchands de soupe

    C’est reparti pour un tour!

    Les députés se prennent la tête joyeusement sur un sujet dont ils ne comprennent pratiquement rien histoire de voir comment on va bien pouvoir faire cracher au bassinet le méchant internaute pirate. Car la cause est déjà…

  2. lÂrtpir@t dit :

    Ça à toujours été une histoire de gros sous (de taxes dans la grande majoritée des cas) avant le reste… Prennez les brocantes, par exemple : il y a rien d’illégal à vendre des objets vieux de 50 ou 100ans non patrimonials ! Pourtant les brocantes et autres “marchers noirs” on faillit êtres interdit ! C’est, malheureusement, ce qui arrive dans tous les domaines du 01 : aussi bien les oeuvres musicales que visuelles en passant, bien-sûr, par les programmes qui ont aussi leur place dans le problème… Il faut savoir que tout oeuvre non commerciale (libre) n’est sujet d’aucune interdiction n’y pénalisation vis a vis des utilisateurs (doût la non apparition du copyright) tant que ce dernier est créé à des fins entièrements légaux, seul l’utilisateur est tenut responsable de son utilisation et de ces quelconques modifications en cas de litige >> il n’y a donc aucune raison apparente de pénaliser l’entière part des internautes français de ce point de vus là ! Il ne reste à priori qu’une liberté : acheter !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.